Comment organiser la réunion en maison de retraite ?

Voyons ensemble comment organiser une petite réunion de test en maison de retraite avec des personnes souffrant de crampes.

Pour commencer, quelques chiffres et informations générales.

Selon le DRESS, 730.000 personnes sont en maisons de retraite en France en 2018 (environ 7.000 par département). Leur âge moyen est de 86 ans, et plus de 85% d’entre elles ont de fortes crampes !

 

Comment contacter ces établissements ?

La Direction de ces établissements a l’habitude d’organiser des petites animations pour les pensionnaires. Vous serez donc bienvenu.

Le mieux est donc de contacter téléphoniquement le Directeur de l’établissement afin de lui proposer une petite entrevue pour lui présenter la petite animation pour ses pensionnaires. Vous lui expliquez brièvement que :
– 85 % des personnes très âgées (il le sait) ont de fortes crampes
– il existe des moyens facile de les soulager : vous souhaitez leur faire connaître et tester gratuitement le MAGICRAMP – vous lui expliquez aussi que vous êtes bénévole, et que ce qui vous a poussé à visiter les maisons de retraite, c’est que vous aviez vous aussi de fortes crampes, et que vous souhaitez faire partager votre bonheur de dormir sans crampes.
– vous pouvez emmener votre notebook ou votre smartphone pour lui montrer le site www.crampes.org.
Montrez-lui surtout qui sont les auteurs du site : CLIQUEZ ICI, et les tous les témoignages, y compris ceux d’anciens médecins ou diplomates : CLIQUEZ ICI
– vous lui envoyez un petit message avec ce lien : https://www.crampes.org/maison-de-retraite

 

Est-ce vraiment sérieux ? Y a-t-il des études ?

Le Médecin ou responsable-santé de l’établissement vous posera certainement cette question. C’est logique.

Invitez-le à voir la dernière étude sur le site https://www.syndromepostpolio.info/
ou à consulter l’historique des études et leur traduction en français sur la page https://www.crampes.org/etudes-cliniques-crampes/.

S’il souhaite plus d’infos, il peut aussi m’appeler personnellement, toujours entre 14 et 23 heures.

 

Une fois l’accord de principe obtenu, comment organiser la petite réunion ?

Vous demandez à rencontrer une personne responsable des animations : vous lui proposez une petite séance « découverte » du MAGICRAMP à 5 ou 6 pensionnaires (pas plus) ayant de fortes crampes + un ou deux membres du personnel d’accompagnement.

Déroulement de la séance.

– vous expliquez comment fonctionne le MAGICRAMP, et qu’elles ont été choisies pour le tester et donner leur avis sincère aux autres pensionnaires.

– vous mettez l’accent sur le plus important : votre démarche est bénévole, et motivée par le désir de leur faire connaître le moyen de dormir sans crampes, et d’être plus en forme durant la journée. Votre expérience personne est très importante.

– vous montrez les 2 petites vidéos du MAGICRAMP :

 

– vous demandez aux personnes combien de crampes elles ont chaque nuit, à quel endroit, quelle intensité. Vous leur permettez de s’exprimer.

– pour terminer (la présentation ne doit pas dépasser les 10 minutes), vous les rassurez en leur disant que le MAGICRAMP élimine complètement les crampes dès le premier jour, dans plus de 90% des cas. Il y a donc de fortes chances qu’ils puissent passer une bonne nuit ce soir…

– vous terminez par la remise d’un MAGICRAMP (si possible emballé individuellement dans un emballage en plastique, par mesure d’higiène) à chaque personne qui en a besoin, et leur remettez vos coordonnées au cas où elles auraient des questions supplémentaires, ou si d’autres personnes souhaitent aussi tester le MAGICRAMP par la suite.

– vous fixez rende-vous le lendemain-même pour faire le bilan avec eux et aussi avec toutes les autres personnes intéressées et vous remettez des petites pubs au personnel soignant.

– vous faites annoncer la réunion du lendemain pour toutes les personnes intéressées.
Pour celles qui ne sont pas libres, ils demanderont l’avis des personnes ayant testé le MAGICRAMP.

Ensemble, nous allons donner beaucoup de bonheur. Nous allons construire une communauté d’énergie, de générosité et même d’amour, j’ose le mot !