Covid-19 : les 5 médicaments les plus efficaces.

Quels sont les médicaments les plus efficaces contre le Covid-19 et combien coûtent-ils ?

1. Le REMDESIVIR : 2 à 3.000 euros pour une arnaque totale.
En plus d’être hyper cher, il n’est même pas efficace. Il s’utilise en stade final, avec beaucoup de décès. Ceux qui guérissent seront juste restés moins longtemps hospitalisés, ce qui fait une économie pour la Sécu. Mais on ne dit pas le pourcentage de décès.
Son prix de revient est de moins d’1 euro, et ses frais de recherche (2 mois) ont été payés à raison de 70 millions de dollars par le Gouvernement américain. Donc, du bénéf pur pour la société Gilead. Une honte !
Seul avantage : pour les politiques, vu la marge bénéficiaire, on comprend mieux pourquoi certains ministres ont volontairement freiné la Chloro ou les masques pour favoriser l’achat de ce médicament inintéressant.

2. L’Hydrochloroquine : bien mais il y a mieux.
Le Prof. Raoult a eu le mérite de défendre un bon médicament face à ses détracteurs. Bravo. L’Hydrochloroquine est bien et pas cher, et a sauvé de nombreuses vies. Hélas, des ministres mal intentionnés l’ont interdite en France.

3. L’Artemisia Annua : très bon marché, elle a sauvé l’Afrique !
Au début de la pandémie, les experts ont craint une hécatombe en Afrique, et personne ne s’est proposé pour aider ce continent. Heureusement, sous la bannière de Madagascar et de son Président, ils s’en sortent encore mieux que l’Europe, grâce à ce remède naturel qui se substitue souvent (et encore plus efficacement) à la quinine pour traiter le paludisme. Bien sûr, il a été rapidement aussi interdit en France…

4. L’Ivermectine : la plus efficace et la moins cher !
L’Ivermectine est une substance sans effets secondaires, qui TUE le Coronavirus en 48 heures. C’est un médicament en vente libre dans de nombreux pays, destiné à tuer les poux des fillettes ayant beaucoup de cheveux (très utilisé par exemple au Brésil depuis 50 ans). Aucun effet secondaire chez les enfants ni les adultes. Au Brésil, où l’on craignait aussi une hécatombe, la situation s’améliore grâce à plusieurs milliers de médecins qui soignent leurs patients sans hospitalisation avec l’ivermectine. De nombreuses préfectures brésiliennes offrent même à leur population des « kits » d’Hydrochloroquine et d’Ivermectine à leurs concitoyens.
C’est le médicament le moins cher : vous pouvez en acheter en gros pour 12 euros le kilo. Avec une tonne (12.000 euros) vous pouvez sauver des millions de personnes.

Autre avantage de l’Ivermectine : il peut être utilisé à titre préventif, avec des effets protecteur de deux semaines. Le Président brésilien, qui utilisait l’Hydrochloroquine à titre préventif, a quand même été testé positif. Il aurait ensuite été traité à l’Ivermectine.

4 août 2020 : au Brésil, l’état de Goias (6.500.000 habitants) vient de connaître son 1er jour SANS AUCUN mort du Corona ! C’est le résultat de la prescription de l’Ivermectine dès les premiers symptômes. Espérons que les autres états du Brésil suivront l’exemple, et puis tous les pays du monde !