Crampe nocturne : comment la soulager ?

Comment soulager une crampe nocturne ?

C’est facile. Il suffit d’éliminer la cause et la crampe disparaît définitivement.

Crampe – Définition.
Par crampe, on entend une contraction de courte durée, involontaire et douloureuse, d’un muscle ou différents muscles.
La crampe nocturne survient par définition la nuit, et elle atteint le plus souvent le mollet ou le pied, mais peut aussi se situe à la main, aux doigts ou aux orteils. Elle est plus fréquente chez la femme enceinte et la personne âgée. Ses causes sont diverses. Voir ci-dessus la rubrique « Causes des crampes ». Les mécanismes favorisant une crampe, sont multiples et complexes, le manque de calcium, de magnésium ou de potassium, ou un manque d’hydratation étant parmi les causes principales, mais la cause de son déclenchement est une impulsion électrique favorisée quasi toujours par un excès d’électricité statique du corps.

Fréquence des crampes nocturnes.

Une crampe peut apparaître durant la nuit une ou deux fois par mois, voire encore plus rarement. Mais les plus fortes peuvent survenir plusieurs fois par semaine, voire chaque nuit, et même trois à quatre fois par nuit. Pour une crampe très très forte et très fréquente, le MAGICRAMP est le traitement le plus recommandé.

Traitements et médicaments pour soigner la crampe nocturne.

La crampe n’est pas une maladie et il n’est pas nécessaire de consulter. Il faut juste utiliser un traitement naturel pour l’éliminer définitivement sans médicaments. Si, jadis on recourrait à des médicaments à base de quinine, les seuls qui étaient alors vraiment efficaces, il s’est avéré que ceux-ci étaient dangereux et pouvaient provoquer des réactions allergiques au niveau de la peau, du foie (hépatite) ou du sang (thrombopénie), des troubles de la vision, des vertiges, des maux de tête, des bourdonnements d’oreille, des troubles graves du rythme cardiaque. C’est pourquoi les médecins les abandonnent au profit de traitements naturels, dont le plus efficace consiste à neutraliser l’électricité statique du corps. Voyez ci-dessus la rubrique « Traitement naturel ».

Dans de rares cas, la crampe nocturne peut aussi être le signe d’une insuffisance veineuse importante, de troubles métaboliques dûs à une grossesse, de troubles de l’oxygénation des muscles (artérite,…), de problèmes rhumatismaux (arthrose, sciatique, rétrécissement du canal lombaire), d’un diabète, de l’alcoolisme, d’une insuffisance rénale, d’une intoxication avec des métaux lourds, la prise de certains médicaments (diurétiques, laxatifs, cortisone,…).

Mais dans plus de 95% des cas, la crampe se résout avec le traitement naturel décrit ci-avant.

Apaisement rapide d’une crampe.

Un bon étirement des muscles concernés apaise instantanément la crampe (voir la vidéo en page d’accueil), tout comme le fait de marcher sur un sol froid, ou de marcher pieds nus dans l’herbe.

Prévention de la crampe nocturne :

– boire abondamment de l’eau, de préférence riche en magnésium, calcium et potassium , ainsi que des laitages.
– manger beaucoup de fruits et légumes frais, des bananes, du chocolat (noir), des noix et notamment des noix du Brésil (ou noix du Para), des figues, dates, abricots, raisins secs, des graines de tournesol ou de sésame, des pois chiches, des lentilles et des haricots.
– réduire la consommation de tabac, de l’alcool, du thé et du café.
– les huiles essentielles ? C’est intéressant, mais cela nécessite beaucoup de temps, et lorsqu’on cesse, les crampes reviennent…
– prendre du Décramp ? Ce complément alimentaire se compose d’oligo-éléments (magnésium, potassium et cuivre) et extrait aromatique d’Arnica montana. Il se trouve en comprimés à prendre chaque jour en même temps que le gel Decramp pour faire des massages en prévention des crampes. C’est souvent assez efficace, mais c’est compliqué de devoir faire ces massages et cela revient finalement cher à la fin de l’année, et surtout lorsqu’on oublie de les prendre (à vie), les crampes réapparaissent…
– la meilleure prévention : utiliser le MAGICRAMP (qui revient 5 à 10 fois moins cher, car il dure de 2 à 5 ans) pour neutraliser l’électricité statique du corps et éviter le déclenchement de la crampe. C’est le traitement le plus naturel (sans aucune prise de produits quelconques). Voir ci-dessus les rubriques « Traitement naturel » ou « Mode d’emploi ».