Crampes aux jambes ou aux pieds.

Après les crampes aux mollets les endroits les plus fréquents où vous pouvez ressentir des crampes sont les jambes ou les pieds.

Les crampes dans les jambes

Que faire contre les crampes dans les jambes ?

 

Les crampes nocturnes aux jambes sont très fréquentes. Les jambes sont généralement très musclées et fort sollicitées pour la marche, pour le sport et tous nos déplacements en général. De ce fait, elles sont souvent le siège de contractions musculaires involontaires. Ces crampes peuvent survenir aussi bien la nuit au repos (chez les personnes sédentaires) que durant la journée après la pratique d’un sport.

Crampes nocturnes aux jambes.

Les crampes nocturnes concernent tous les âges. Elles peuvent toucher chez les jeunes enfants : ce sont ce qu’on appelle les douleurs de croissance. Elles peuvent apparaître de façon sporadiques chez les sujets adultes de 20 à 50 ans, et se font plus fréquentes chez les personnes de 50 à 70 ans. Ce sont surtout les personnes de plus de 70 ans (les crampes augmentent avec l’âge) et les personnes ayant subi une chimiothérapie qui sont les plus touchées, car elles peuvent ressentir des crampes aux jambes toutes les nuits, souvent de 2 à 5 fois par nuit, ce qui les empêche de dormir, perturbe leurs capacités de récupération et peut affecter leur qualité de vie et leur état de santé. Supprimer les causes des crampes est le meilleur moyen de les éliminer.

Crampes aux jambes durant le sport.

En tennis, chaque semaine, la presse les douleurs intenses de l’un ou l’autre champion de tennis dans les derniers sets, ou d’un joueur de football en fin de match ou durant les prolongations d’un match de Coupe, ou encore d’un coureur cycliste dans les derniers kilomètres d’une épreuve. Ces spasmes musculaires viennent de l’accumulation d’acide lactique qui génère un excès d’électricité statique déclenchant les crampes.

Anatomie de la jambe.

La jambe comprend, de haut en bas, la cuisse, le genou, le mollet, la cheville et le pied. La jambe comprend différents muscles, comme au niveau de la cuisse, le psoas-illiaque, le muscle pectiné, le muscle couturier, le petit adducteur et le grand adducteur. Au niveau du genou, on trouve le muscle vaste interne et la patte d’oie. Au niveau du mollet, on trouve le muscle jambier extérieur, le muscle soléaire, le long péronier latéral. Au niveau de la cheville et du pied, on trouve surtout des ligaments, comme ceux du tarse.

Les crampes dans les cuisses.

Les crampes dans les cuisses concernent le plus souvent les sportifs comme les cyclistes (chez qui l’effort fourni par la cuisse durant le mouvement de pédalage est très intense), les joueurs de football,… Elle peuvent aussi apparaître chez les personnes âgées.

Anatomie de la cuisse 

La fonction de la cuisse est essentiellement locomotrice. Elle est essentielle à la course. Sa forme est cylindrique et elle comporte un unique os central, le fémur, ainsi qu’une dizaine de muscles. L’adjectif fémoral (ou crural) désigne ce qui se rapporte à la cuisse. L’artère qui vascularise la cuisse est l’artère fémorale avec notamment. La vascularisation de la cuisse est assurée par l’artère profonde. L’artère fémorale se prolonge au niveau du genou avec l’artère poplitée. On trouve aussi la veine fémorale, la veine poplitée, la veine profonde de la cuisse, la veine grande saphène et les veines circonflexes. Les différents nerfs de la cuisse sont le nerf cutané latéral de la cuisse, le nerf fémoral, le nerf obturateur, le nerf saphène, le nerf cutané postérieur, et surtout le plus connu, le nerf sciatique permet l’innervation motrice des muscles de la loge postérieure.

Les crampes aux pieds.

Que faire contre les jambes aux pieds ?

Le pied (du latin pedem) l’extrémité distale du membre inférieur de l’homme, relié à la jambe par la cheville. Il porte tout le poids du corps en position debout et assure notre locomotion. Il a un rôle de support du poids du corps en position debout, d’équilibre, d’amortissement, de locomotion et de propulsion. Il se compose de 26 os, 16 articulations, 107 ligaments et 20 muscles.

Qui a les plus souvent des crampes aux pieds ? Les personnes âgées et les femmes enceintes ont souvent des crampes au pied. Notons qu’en faisant l’amour, la position étirée du pied peut favoriser l’apparition d’une crampe. Changez alors de position si c’est le cas. Et en nageant, l’étirement du pieds peut aussi provoquer des contractions très fortes.

Les crampes aux orteils.

Qui a le plus de crampes aux orteils ? Apparemment, les personnes âgées en ont plus souvent.

Anatomie de l’orteil.

Un orteil, ou doigt de pied dans le langage courant, est un des appendices du pied, analogues aux doigts de la main. Les orteils sont formés de trois phalanges, sauf le premier qui en possède seulement deux. Contrairement aux doigts de la main, les orteils, chez l’humain, n’ont généralement pas de fonction préhensile.

>> Mais aussi :

Les crampes dans les genoux.

Crampes au genou.

Qui souffre de crampes aux genoux ? On pourrait penser que le genou n’est pas concerné par les crampes. Et pourtant si, car il est recouvert de muscles fins, et ce sont ces muscles fins qui peuvent subir contracter des spasmes ou contractions involontaires. Toutefois, les crampes aux genoux sont plus rares chez les adultes, et se rencontrent surtout sous forme de douleurs de croissance chez les enfants. Les muscles du genou pouvant souffrir de crampes ou douleurs de croissance sont le muscle vaste interne, entre le cuisse et le genou, et la patte d’oie entre le mollet et le genou.

Anatomie du genou.

Le genou est une triple articulation qui fait le lien entre la jambe et la cuisse. Il articule trois os : le fémur de la cuisse, et le tibia de la jambe. Le troisième est la patella, qui est du genou lui-même. Le cartilage facilite les mouvements du genou, et le protège en permettant aux os de glisser facilement les uns contre les autres.

Les crampes aux chevilles.

La cheville est l’articulation synoviale qui relie la jambe et le pied. Elle est souvent sensible aux entorses, mais rarement atteinte par les crampes.

Anatomie de la cheville.

La cheville comprend, au point de vue osseux, l’épiphyse inférieure du tibia (malléole interne et plafond), l’épiphyse inférieure de la fibula (ou péroné) (malléole externe) et le talus (ou astragale). Elle souffre rarement de crampes, si ce n’est du prolongement d’une crampe au pied.

Les crampes aux mains et aux doigts.

Les crampes aux mains et aux doigts sont aussi assez fréquentes et très douloureuses.

Les crampes à l’anus.

La région anale peut aussi être le siège de crampes ou spasmes musculaires, que l’on appelle aussi syndrome du nerf pudendal, anciennement appelé nerf honteux interne, ou le plus souvent plus poétiquement proctalgie fugace

Comment éliminer définitivement les crampes ?

Il suffit de neutraliser la cause de leur déclenchement.