Crampes après la chimio.

Mise à jour : 01/07/2022    |    Auteurs : Dr Jonas Thomé, Dr Gilbert Meunier, Jean-Marc Wilvers
Douleurs de croissance

AVERTISSEMENT :
Ce site ne peut en aucun cas se substituer à votre traitement médical. Seul, un médecin dans l’exercice de sa profession peut poser un diagnostic et prescrire un traitement médical.

Vous avez des crampes après la chimio ?

Il n’existait aucun remède contre les crampes des personnes ayant subi une chimiothérapie, et aucune étude spécifique ne s’était penchée sur le sujet. Vous le savez sans doute : de nombreux médicaments provoquent des crampes. Chez les personnes âgées, ce sont surtout les statines, et chez les personnes ayant suivi une chimiothérapie, divers médicaments provoquent des crampes très fortes.

Le bien-être des patients ayant subi une chimio est une double priorité :
– au niveau humain : leur offrir un meilleur confort de vie– au point de vue médical : leur assurer une meilleure récupération

1. Les conséquences des crampes après une chimio.

A priori, les crampes ne sont pas dangereuses, et ce n’est même pas une maladie. Dans le cas des personnes ayant fait une chimio, les crampes sont souvent extrêmement douloureuses et empêchent le sommeil récupérateur [2] [3]. En conséquence, cela provoque une diminution des défenses immunitaires et une fatigue constante en journée.

Cet affaiblissement général peut diminuer fortement l’espérance de vie du patient.Eliminer les crampes nocturnes est donc important pour retrouver un meilleur sommeil et être en meilleure forme, donc en meilleure santé.

BONNE NOUVELLE !

Un nouveau traitement naturel des crampes est efficace contre toutes les crampes nocturnes des personnes âgées (les crampes augmentent avec l’âge). Et il agit aussi et surtout contre les crampes des personnes en dialyse ou ayant suivi une chimiothérapie.

Une étude clinique [1] récente a révélé qu’on pouvait éliminer les crampes nocturnes très fortes de façon naturelle, simplement en neutralisant la cause de leur déclenchement. Pour les personnes ayant fait une chimio, c’est très important pour retrouver une bonne santé.

C’est une avancée importante pour le bien-être quotidien de ces personnes qui peinent souvent durant des années à retrouver la santé d’antan. C’est à ce jour le seul traitement naturel ayant démontré son efficacité sur les crampes nocturnes. Vous allez découvrir comment éliminer naturellement ces crampes très fortes.

Comprendre la crampe

Qu’est-ce qu’une crampe ?

Une crampe est une contraction involontaire d’un ou plusieurs muscles, visible et très douloureuse. Généralement, elle survient brutalement sans prévenir. La douleur est principalement dûe au fait que la contraction est trop forte et ne se relâche pas. Au toucher, le muscle apparaît raidi et très sensible.

Y a-t-il des médecins spécialistes des crampes ?

Non, car la crampe n’est pas une maladie, mais juste un « symptôme ». Il n’y a pas de spécialité médicale qui la concerne. Le souffrant se sent donc souvent « abandonné », car il n’existe pas de remèdes spécifiques [2] contre les crampes. Les seuls remèdes autrefois prescrits [3] [4] [5] [6], présentaient une efficacité limitée et les effets secondaires étaient importants, notamment des risques d’infarctus [7] [8].

Les causes des crampes en chimio.

Les causes des crampes sont de deux ordres :
– soit les causes secondaires des crampes , qui sont liées aux éléments favorisant un déséquilibre ionique du corps. C’est-à-dire  une perte importante de poids, l’hypotension, un manque de magnésium, de calcium, de certaines vitamines, à l’osmolalité du sang (changement de sa concentration), à la mauvaise oxygénation des tissus,…

– ou la cause essentielle du déclenchement des crampes, c’est-à-dire l’excès d’électricité statique provoqué par ce déséquilibre ionique du corps.

Quelles sont les personnes les plus sujettes aux crampes ?

Les personnes ayant fait une chimiothérapie [9] [10] [11] : de nombreux médicaments utilisés en chimio provoquent des crampes très fortes, qui persistent durant de nombreuses années et perturbent le sommeil. Cela freine les possibilités de « récupération »;

– Les personnes âgées de plus de 50 ans, et surtout après 70 ou 80 ans, car les crampes augmentent avec l’âge [12], surtout les crampes aux mollets ou aux pieds;

– Les femmes enceintes [13] [14] [15] [16] : les crampes des femmes enceintes surviennent surtout durant le dernier trimestre de grossesse;

– Les enfants (environ un sur six, de 2 à 14 ans) [17] [18] [19] ont aussi des crampes infantiles, appelées « douleurs de croissance »;

– Les personnes en hémodialyse [20]. 

Quels muscles sont plus sensibles aux crampes après la chimio ?

Les crampes durant la chimiothérapie atteignent plus fréquemment les muscles des membres inférieurs, comme les mollets, les pieds, ou les jambes. Elles peuvent plus rarement aussi affecter les muscles de la main, du bras et de l’abdomen. Enfin, elles sont plus fréquentes chez les patients âgés, anxieux ou diabétiques.

2. Fonctionnement du muscle et de la crampe

causes des crampesPour comprendre comment la crampe se déclenche, voyez la composition du muscle strié squelettique (mollet,…). Le muscle strié squelettique¹ est formé de faisceaux², composés de fibres musculaires³, elles-mêmes composées de myofibrilles⁴. Ces myofibrilles sont formées de dizaines de milliers de sarcomères⁵, (jusqu’à 100.000 sarcomères dans certains muscles), qui seront à la base de la contraction du muscle, comme illustré dans l’animation suivante.

Comment fonctionne la contraction des muscles striés squelettiques ?

Les sarcomères⁴ ⁵  sont la CLÉ de la contraction des muscles. Le cerveau leur envoie en effet un influx nerveux (micro-signal électrique) qui transite par la moelle épinière, via les nerfs.

Et ces sarcomères vont se contracter et gonfler légèrement tous ensemble, ce qui se traduira par la contraction du muscle.

On peut voir sur cette animation les filaments fins d’actine qui glissent au milieu des filaments épais de myosine qui se contractent et se relâchent.

Et dans le cas de la crampe ?

Dans ce cas, les ordres de contractions ne viennent pas du cerveau, mais de la décharge « accidentelle » de l’électricité statique accumulée dans les muscles.

La neutralisation de cette électricité statique est donc le traitement le plus efficace, sans contre-indication ni effets secondaires.

Pourquoi a-t-on des crampes ?

Dans certaines circonstances (manque de magnésium, âge, grossesse, prise de certains médicaments,..) nous avons trop d’ions positifs dans certaines parties du corps.

L’équilibre ionique est rompu¹ et favorise la production d’électricité statique qui ordonne au muscle de se contracter : c’est la crampe.

Que faire pour supprimer les causes crampes après la chimio ?

La solution est simple : rééquilibrer les ions en plaçant un matériau riche en ions négatifs au contact de la jambe (ou tout endroit où se situent les crampes), comme un petit duvet antistatique, qui va céder des ions négatifs³ pour rétablir l’équilibre ionique. Et les crampes disparaissent définitivement dès le premier jour. Les études cliniques ont démontré l’efficacité de cette technique même sur les crampes les plus fortes de personnes ayant subi une chimiothérapie.

En résumé :

– la cause du « déclenchement » des crampes est un excès d’électricité statique.
– la solution : neutraliser cette cause, et les crampes disparaissent définitivement.

3. La cause essentielle du déclenchement des crampes.

IMPORTANT. Quand nous exécutons un mouvement, le cerveau, via les nerfs, envoie aux muscles des « micro-signaux » électriques, qui sont des ordres « volontaires » de contractions et décontractions bien coordonnées.

Dans le cas de la crampe, les muscles reçoivent « accidentellement » des ordres de contraction, qui se prolonge car ils n’ont pas reçu d’ordre inverse de décontraction : la contraction est donc très douloureuse et peut durer plusieurs minutes.

Quelle est donc la différence entre une contraction normale des muscles et une crampe ? La contraction normale est volontaire et dépend de la décision du cerveau. Au contraire, la crampe est une contraction « involontaire » et accidentelle, déclenchée par un ordre « erroné » de contraction. Cet ordre déclencheur vient d’un excès d’électricité statique dans l’organisme.

Pour bien comprendre le fonctionnement du déclenchement des crampes, il faut bien connaître leur cause essentielle : l’excès d’électricité statique du corps. Voyez cette courte animation qui l’explique :

Le rôle de l’électricité statique est donc primordial dans le déclenchement des crampes. Et si on la neutralise, les crampes disparaissent.

Déjà au XVIIIe, le médecin et physicien italien Dr Luigi GALVANI avait découvert que la cause du déclenchement des crampes était un excès d’électricité statique du corps. Voyez cette petite vidéo qui retrace sa découverte.

Au XXe siècle, de nombreuses études avaient démontré les dangers de l’électricité statique pour la santé et les effets bénéfiques de sa neutralisation. En voici quelques-unes : [21] [22] [23] [24] [25] [26] [27] [28] [29] [30] [31] [32] [33] [34] [35].

Une étude récente en double aveugle avec placebo [36] a démontré que la cause essentielle du déclenchement des crampes est un excès d’électricité statique du corps : un petit duvet antistatique sous les jambes diminue les crampes même très fortes.

4. Comment éliminer les crampes après la chimio ?

Nouveau traitement naturel efficace :

Une nouvelle méthode permet d’éliminer de façon naturelle, les crampes des personnes âgées, mais aussi des personnes en chimiothérapie.  

Une étude clinique [4] randomisée en double aveugle avec placebo a mis en évidence que l’excès d’électricité statique dans les jambes est la cause essentielle du déclenchement de crampes aux mollets. Ainsi, en diminuant la charge ionique du corps, on freine la production d’électricité statique, et les crampes aux mollets disparaissent dès le premier jour. 

Les causes connues des crampes sont nombreuses, mais la cause essentielle de leur déclenchement est l’excès d’électricité statique du corps, qu’il est facile de neutraliser.

Le traitement des crampes très fortes !

En quoi consiste ce traitement ?

Le MAGICRAMP élimine les crampes nocturnes, même les plus fortes, dès le premier jour et est efficace dans 90% des cas.

C’est l’invention d’un chercheur belge, primée au Salon Mondial de l’Invention de Bruxelles en 1995.

Nous sommes une société familiale belgo-brésilienne, qui produit le MAGICRAMP depuis 1995. Le MAGICRAMP a été développé pour supprimer la cause du déclenchement des crampes des adultes, et des douleurs de croissance des enfants. 

Nos principaux clients sont :

– les personnes ayant fait une chimiothérapie :ces crampes sont souvent très fortes.
– les personnes de plus de 80 ans :
les crampes augmentent avec l’âge, et à partir de 80 ans, elles surviennent souvent 3 à 6 fois par nuit.
– les personnes en hémodialyse : ces crampes sont également très fortes.

Le taux de satisfaction dans ces trois cas est de plus de 90 % dès le premier jour.

Le kit MAGICRAMP APRÈS UNE CHIMIO comprend 2 petits duvets antistatiques MAGICRAMP MAXI destinés à rétablir l’équilibre ionique des jambes, ce qui constitue le meilleur traitement de fond des crampes après une chimio.

Vous dormirez sans crampes, et vous serez moins fatigué en journée. Son utilisation est très facile, et ne nécessite aucun entretien. 

 

Attention : avant de vous tourner sur le côté pour vous endormir, il est recommandé de rester 4 à 5 minutes sur le dos, afin de bien décharger l’électricité statique des jambes. Contre les crampes aux mains ou aux pieds, il existe un modèle spécial.

Vous cherchez avant tout :

– un remède naturel contre vos crampes

✓  le MAGICRAMP neutralise naturellement l’excès d’électricité statique responsable des crampes.

– en finir définitivement avec ces douleurs

✓  si vous avez encore UNE SEULE crampe dans les 30 jours, vous êtes REMBOURSÉ;

– une solution facile à utiliser au quotidien

✓  pas de raccordement électrique, ni de piles ou batterie.

– un traitement qui agit rapidement

✓  les crampes disparaissent dès le premier jour.

7

Quelle garantie ?

Si vous avez encore UNE SEULE crampe nocturne dans les 30 jours, vous êtes entièrement remboursé. Nous nous y engageons. Nous avons déjà plus de 10.000 clients satisfaits depuis 1995. 

Tout ce que vous risquez, c’est de ne plus souffrir de ces crampes !

Est-ce vraiment efficace ?

OUI. Voyez cette vidéo d’un utilisateur qui a filmé une crampe le jour où il a reçu son MAGICRAMP : après 20 secondes, la crampe a été soulagée. Ensuite, il a placé son MAGICRAMP dans son lit, entre le drap et le matelas, et n’a plus JAMAIS eu de crampes.

Quel est son effet ?

Il va éliminer l’excès d’électricité statique là où se situent les crampes (jambes,…). Voyez cette démonstration.

Cela fonctionne vraiment dès le premier jour ?

OUI. Dans 90% des cas. Sinon, vous êtes remboursé.

En rééquilibrant la balance ionique, l’effet est immédiat.

Pour les cas très graves, vous pouvez même le tester gratuitement et le payer ensuite si entièrement satisfait!

Preuve d’efficacité.

Une étude clinique* en double aveugle avec placebo, réalisée sur le MAGICRAMP à l’UNIFESP (Universidade Federal de São Paulo) au Brésil, a démontré l’efficacité de celui-ci sur les crampes nocturnes, en neutralisant l’électricité statique.

*Leticia S. Ferreira, Monalisa P. Motta, Aline S. Helou, Leslie A. Portes, Francis M. Fávero, Acary S.B. Oliveira, Vagner R. dos Santos – Estudo de tecnologia de redução de cargas iônicas (cargas estáticas) no corpo Humano – Editorarevistas.MacKenzie  v. 19 n. 2 (2019)

Le résumé de cette étude conclut que :

« Em ambos os grupos houve redução estatisticamente significante na frequência e intensidade de cãibras após os 10 dias de utilização da almofada com ou sem tecnologia de íons. A tecnologia de redução de cargas iônicas utilizada sugere uma alteração na intensidade e frequência das cãibras em pacientes portadores de Síndrome Pós-Poliomielite».

> Traduction :
« Dans les deux groupes il y a eu une réduction significative de la fréquence et de l’intensité des crampes après 10 jours d’utilisation du petit duvet avec la technologie d’ions. La technologie de réduction de charges ioniques utilisée suggère un changement d’intensité et de fréquence des crampes et douleurs musculaires des patients atteints de Syndrome post-poliomyélite. »
7

Et déjà plus de 10.000 personnes sont enchantées du MAGICRAMP, et plus de 100 d’entre elles ont témoigné en vidéo, dont un médecin, deux diplomates retraités (les crampes augmentent avec l’âge) et de nombreux particuliers. Voyez ces quelques témoignages.

Eux aussi ils ont vaincu leurs crampes nocturnes !

Les témoignages suivants sont garantis 100% sincères et véritables.

– Pauline (La Réunion) souffrait de crampes horribles après sa chimio

– Lili (Québec) en souffrait aussi

– Marie (France) témoigne pour sa maman qui vit en Tunisie

Regina (60 ans, Brésil) avait après sa chimio, des crampes nocturnes très fortes, qui commençaient dès le coucher, et duraient sans interruption jusqu’au matin. Elle ne dormait pas une minute la nuit, et en journée, elle était épuisée et de mauvaise humeur. Maintenant, elle se sent réellement revivre.

– Après 2 ans d’utilisation du MAGICRAMP, Régina a insisté pour refaire un nouveau témoignage afin d’expliquer ce qui a changé dans sa vie. 

Aujourd’hui, vous avez l’opportunité de mettre fin à ces crampes.

Investissez dans une thérapie naturelle, sans AUCUNE contre-indication, ni AUCUN  effet secondaire.

Vous dormirez sans crampeset vous retrouverez votre energie en journée !

Le MAGICRAMP est la solution.

Comment procéder concrètement :

1. Si vous n’êtes pas entièrement convaincu, si vous souhaitez plus d’infos, ou si vous souhaitez être rassuré de ne pas tomber sur une arnaque, appelez personnellement Jean-Marc WILVERS, l’inventeur du MAGICRAMP, sur le téléphone de votre pays (voir les téléphones…).

2. Quand vous êtes convaincu, vous cliquez ci-dessous pour passer votre commande.

3. Après un ou deux jours d’utilisation, vous appelez personnellement Jean-Marc WILVERS, afin de lui faire part du résultat :
– soit vous êtes entièrement enchanté;
– soit certaines crampes persistent. Dans ce cas, il vous donnera des conseils personnalisés afin d’y remédier;
– soit vous n’êtes pas satisfait, et vous êtes remboursé.

Sources :

1. Leticia S. Ferreira, Monalisa P. Motta, Aline S. Helou, Leslie A. Portes, Francis M. Fávero, Acary S.B. Oliveira, Vagner R. dos Santos – Estudo de tecnologia de redução de cargas iônicas (cargas estáticas) no corpo Humano – Editorarevistas.MacKenzie v. 19 n. 2 (2019)
2. Etude américaine de 2002 : http://www.cenas.ch/wp-content/uploads/mortality-associated-sleep-duration-insomnia-ARCH-GEN-
PSYCHIATRY.pdf

3. Etude australienne réalisée sur 231.000 personnes durant 6 ans : http://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/
journal.pmed.100191