Douleur au mollet ou à la jambe durant la nuit.

Auteurs : Prof. Vagner R. dos Santos, Dr Jonas Thomé, Dr G. Meunier, J-M. WILVERS et la Crampsresearchteam

AVERTISSEMENT : ce site ne peut en aucun cas se substituer à votre traitement médical. Seul, un médecin dans l’exercice de sa profession peutr poser un diagnostic et prescrire un traitement médical.

Cela peut être une simple contraction ou crampe musculaire nocturne, ou aussi un problème neurologique ou veineux, pour lequel le traitement sera différent et adapté en fonction du diagnostic posé après analyse des symptômes exacts ressentis par le patient.

Note : la pharmacopée classique ne proposant rien contre les crampes, de plus en plus de médecins nous confiance à cette technique naturelle pour éliminer leurs propres crampes et celles de leurs patients. Voyez cet article intéressant sur le site d’informations médicales www.caducee.net.

Voyez ci-dessous le témoignage en vidéo d’un médecin retraité (82 ans) qui souffrait de crampes depuis des années. Maintenant, ses crampes ont enfin disparu complètement, dès le premier jour.

De quel type de douleur s’agit-il, et quels sont les traitements efficaces ?
– une douleur musculaire.
– une douleur d’origine veineuse.
– une douleur d’origine artérielle.
– une douleur neurologique ou sciatique.

Comment reconnaître un problème veineux d’une crampe nocturne ?

– un problème veineux :
il s’installe progressivement et dure longtemps. C’est une douleur qui est généralement soulagée en relevant les jambes à verticale? Couchez-vous cinq minutes avec les fesses à 20 cm du mur, et les jambes en appui sur le mur, quasi à la verticale : cette position va favoriser un meilleur retour sanguin, et la douleur va s’estomper.

– un crampes nocturne :
elle survient sous forme d’une contraction douloureuse très brusque. Le muscle est tendu et dur. Il cause une forte douleur qui peut être atténuée par un massage, ou en posant le pied sur un sol froid (exemple : le carrelage de la salle bain) afin de créer un léger choc thermique qui va faire relâcher le muscle. Pour éliminer définitivement les crampes très fortes, il suffit de supprimer la cause de leur déclenchement (voyez la vidéo plus bas).

Eliminez vos crampes aux mollets en 1 jour !
> Il suffit d’éliminer la cause réelle de leur déclenchement.

 

Supprimer les causes des crampes, c'est éliminer les crampes

 

 

Montrez cette vidéo à votre médecin.

Cela fonctionne vraiment ?

Plus de 10.000 personnes ont déjà réussi à éliminer leurs crampes très fortes, en UN jour !
Voyez ce qu’en pense un ancien médecin retraité (82 ans) qui a réussi à éliminer TOUTES ses crampes avec le MAGICRAMP, et aussi plus de 80 autres témoignages en vidéo.

Jos Renoux

Je voudrais apporter mon témoignage au sujet de l’efficacité du MAGICRAMP. Plusieurs de nos amis qui l’utilisent ont ainsi éliminé leurs crampes très fortes, et mon médecin le recommande aussi à ses patients. Le MAGICRAMP a aussi été très efficace contre les jambes sans repos de feu mon mari, décédé il y a quelques mois. Il l’utilisait depuis près d’un an, et dès le premier jour ses problèmes de jambes sans repos avaient quasi disparu. je joins la vidéo qu’il avait réalisée. Il lisait un peu son texte car il avait aussi des problèmes de mémoire et de concentration) : https://youtu.be/AIa4p2j-4oU
 

Douleur au mollet la nuit :
problème musculaire ou phlébite ?

Cela peut être une simple crampe, ou un autre problème.

Vous ressentez la douleur dans une ou deux jambes ?

Si vous ressentez une douleur au mollet, d’un seul côté, gauche ou droit, cela traduit probablement une affection locale plus ou moins grave. Si la douleur apparaît de façon brusque et disparaît après une quelques minutes, il s’agit probablement d’une crampe musculaire.
Si au contraire, elle affecte les deux mollets, cela implique une cause plus générale.

Qu’est-ce exactement qu’une crampe ?

Le plus souvent, il s’agira d’une simple crampe, qui est une contraction musculaire involontaire d’un ou plusieurs muscles et provoque une douleur passagère mais très forte. Tout le monde a déjà eu des crampes, mais certaines catégories de personnes en ont plus que d’autres.

Quelles sont les personnes les plus sujettes aux crampes ?

Si c’est une douleur musculaire.

La douleur musculaire au mollet le soir durant la nuit, ou crampe, peut provenir d’une excès de sollicitation (après une longue marche en journée,…), et les causes des crampes sont nombreuses, mais la cause de leur déclenchement est avant tout un problème de déséquilibre ionique ionique du corps, qui engendre une surproduction d’électricité statique envoyant aux muscles des messages erronés leur ordonnant de se contracter.
> Solution : elle est très simple. Il suffit de neutraliser la cause du déclenchement des crampes. Voyez plus bas en vidéo ce nouveau traitement radical (montrez la vidéo à votre médecin, car il ne connaît probablement pas encore…).

Si c’est une douleur d’origine veineuse.

Le sang est acheminé par les veines pour revenir se charger en oxygène dans le coeur, et repartir ensuite vers les tissus, par les artères. Une douleur au mollet, dégageant de la chaleur au toucher ou présentant un aspect oedémateux, doit être considéré avec attention, et il convient de vérifier qu’il n’y ait pas de caillot dans une veine.
En cas suspicion de phlébite résultant d’une douleur à un mollet, le médecin vasculaire (dit aussi angiologue) ou un phlébologue demandera des examens urgent, principalement un écho-doppler pour explorer la circulation sanguine dans les veines du mollet douloureux.

Si c’est une douleur d’origine artérielle.

Il s’agit également d’une urgence de prise en charge. La douleur dans le mollet peut faire suspecter une artérite oblitérante des membres inférieurs, et le médecin demandera des examens complémentaires (écho-doppler). Le tabac, une hypercholestérolémie, une surcharge pondérale sont des facteurs aggravants qui doivent être pris combattus.

Si c’est une douleur neurologique, ou sciatique.

La sciatique résultant d’un pincement nerveux entre deux disques lombaires est la cause neurologique la plus fréquente d’une douleur au mollet. La douleur ne concerne pas uniquement le mollet, mais part souvent du haut du fessier et irradie parfois jusqu’au pied. Des exercices spécifiques de 30 secondes 3 à a fois par jour, peuvent « décoincer » la sciatique. Voyez ci-dessous.

TRAITEMENT DES DOULEURS AU MOLLET.

Eliminez vos crampes en 1 jour !
La cause du déclenchement des crampes
n’est pas un manque de magnésium !
Montrez cette vidéo à votre médecin.

Pour les douleurs musculaires (ou crampes)..

– à titre préventif, les exercices d’étirements peuvent aider à diminuer la fréquence des crampes.
– le massage permet généralement de faire passer une crampe.
– les seuls médicaments connus contre les crampes sont la quinine et ses dérivés (Hexaquinine,…), mais leur usage doit être de dernier recours, car la quinine contre les crampes est dangereuse. elle est déjà interdite dans plusieurs pays, et déconseillée par l’OMS.
– le seul traitement naturel reconnu consiste à neutraliser la cause réelle du déclenchement de la crampe… Ce traitement est simple et très efficace. les crampes mêmes très fortes disparaissent dès le premier jour dans plus de 90% des cas. Il présente aussi l’avantage d’un coût mensuel inférieur à 3 euros.

Pour les douleurs d’origine veineuse.

S’il y a bien une phlébite, elle sera traitée par des injections d’héparine à domicile ou en milieu hospitalier, puis par des anticoagulants oraux (anti-vitamine K ou autres). Votre médecin vous prescrira aussi le port de bas de contention.

Pour les douleurs d’origine artérielle.

Les traitements vont des médicaments jusqu’à la chirurgie vasculaire.
Une marche marche régulière de 20 à 30 minutes par jour est un bon moyen d’améliorer la circulation artérielle et veineuse.

Pour les douleurs neurologiques (sciatique).

– la prise d’antalgiques ou d’anti-inflammatoires doit être limitée. Voyez plutôt un kinésithérapeute ou un ostéopathe.
– les infiltrations doivent être évitées, et l’opération chirurgicale n’est pas nécessaire.
– le petit exercice très facile ci-dessous est recommandé contre la sciatique. Vous montez sur une marche ou un petit tabouret, et vous balancez la jambe souffrant de sciatique. Vous allez ainsi libérer le nerf coincé. Recommencez l’exercice 3 à 4 fois par jour. La sciatique doit disparaître après 1 à 4 jours.

Sources :
> Alain Beaumier ; Docteur, est-ce que je fais une phlébite ? Formation continue ; Le médecin du Québec, volume 42, numéro 12, décembre 2007.
> Simon Bouisset, Bernard Maton, Muscles, posture et mouvement. Hermann.
> Schleich, Dr Jean Marc. Thromboses veineuses profondes, Département de cardiologie et maladies vasculaires, CHU de Rennes.
> Recommadations de bonnes pratiques, prévention et traitememt de la maladie thrombo-embolique veineuse en médecine. Ansm (Affsaps). Décembre 2009.